Les conseils lectures (ou pas)

de Tata Apple

 

APPLECHERRYPIE

Tout est dans le titre, laissons donc de côté une introduction trop longue. 

 

Que ce soit car vous avez décidé de lire plus cette année (personne ne vous juge si vous ne lisez ‘pas assez’, quoi que ça veuille dire, d’ailleurs), ou car vous aimez juste suffisamment lire pour être intéressé.e.s par cet article, vous êtes (certainement) au bon endroit. 

 

Un petit warning cependant ; je lis en VO (anglais, principalement) car je préfère, c’est un choix personnel. Je ne peux donc pas m’avancer sur la qualité des traductions, même si je fais confiance au jugement de mes ami.e.s qui ont lu les livres présentés en français et les ont trouvés très bien écrits.

Mes lectures coups de cœur

  • Le Chant d’Achille (The Song of Achilles en VO) par Madeline Miller.

Un roman qui retrace l’histoire d’amour entre Patrocle et Achille, avant et pendant la guerre de Troie. La plume est incroyable, l’histoire est superbe même si on la connaît dans les grandes lignes. Je peux dire sans hésitation que c’est mon roman préféré. Un petit bémol cependant : c’est tellement bien écrit que j’étais incapable de lire plus de cinq chapitres d’affilée, car mon pauvre petit cœur ne le supportait pas. Mais ce n'est pas tellement un bémol. 20000/20 would recommend. 

 

  • Circé (Circe en VO) par (je vous le donne en mille) Madeline Miller.

Un roman qui retrace cette fois l’histoire de la vie (ou du moins d’un morceau de la vie) de Circé, du début de sa vie à son exil, ses rencontres, ses doutes, ses expériences. Encore une fois, l’écriture est superbe, on est immergé dans l’histoire sans soucis. Circé est un personnage formidable, j’ai englouti ce livre avec des étoiles dans les yeux. D’ailleurs, c’est le premier livre qui m’a fait pleurer quand je l’ai fini car c’était… fini (oui, oui). Seul petit bémol : il y a quelques longueurs, mais elles valent la peine pour comprendre le personnage et ses choix. 20000/20 would recommend aussi. 

 

Je n’en dis pas plus car un article sur Madeline Miller a déjà été écrit dans le Webzine de juin 2020 sur les romans historiques, je vous conseille d’aller le lire ! 

 

  • Grisha (Shadow and Bone en VO) par Leigh Bardugo.

Un roman fantasy vraiment sympathique que j’ai découvert en début d’année (apparemment je suis has-been, car il est connu depuis longtemps), peut-être une semaine avant que j’apprenne qu’il allait y avoir une série Netflix ?? Bref. Voilà le résumé écourté : 

Depuis des siècles, le royaume de Ravka est divisé par le Shadow Fold, épaisse nappe de ténèbres peuplée de créatures sanguinaires. En tant que cartographe pour la Ière armée, Alina doit le traverser pour la première fois. Aussitôt, des volcras l’attaquent ; elle émet alors une lumière puissante. Dès lors, son destin prend une autre tournure…

L’histoire est sympa, l’écriture très chouette. En vérité, j’ai eu beaucoup de mal à poser le roman lorsque je l’ai commencé. Les enjeux sont bien expliqués, on n’est pas perdu, les personnages sont crédibles (bon, on repassera sur le personnage qui s’appelle le Darkling (ahahah sérieux garçon, j’ai du mal à ne pas rigoler à chacune de tes mentions), mais c’est très personnel, certain.e.s trouveront certainement ce nom très classe). Petit bémol : c’est le tome 1 d’une trilogie, personnellement je me fiche un peu de ne pas lire la suite ou de la lire dans dix ans, mais encore une fois, ça peut peut-être en rebuter quelques-un.e.s. 

Sachez quand même que ce tome 1 se satisfait pas mal à lui seul. 


 

  • The Invisible Life of Addie Larue (pas encore de traduction française disponible, il me semble que c’est prévu pour le printemps) par V.E. Schwab.

Un roman qui parle de Addie LaRue, une jeune femme censée se marier en 1714, mais qui fuit et fait un pacte avec un ancien dieu ; elle se retrouve immortelle jusqu’à ce qu’elle se lasse de la vie et donne son âme au dieu/démon en question, mais personne ne se souvient d’elle à peine l’ont-ils perdue de vue (littéralement. Elle passe une porte, ou la personne va aux toilettes, ou se détourne…). Elle ne laisse aucune trace derrière elle. Jusqu’au jour où, trois cents ans plus tard, elle rencontre un jeune homme qui se souvient d’elle. 

Ce livre est un bon livre. C’est un travail de dix ans, l’autrice déclare avoir mis son sang dans ce livre, et ça se sent. L’écriture est belle, juste, je dirais même désespérée. Des thèmes durs, comme la dépression, sont très justement abordés. J'ai souvent eu les larmes aux yeux tellement les propos résonnaient parfois en moi. Bref. C’est un très joli livre avec de très jolies phrases. 

Cependant, si j’ai aimé les deux premiers tiers, j’ai été un peu déçue du dernier tiers. Le roman m’a laissée sur ma faim. Le principal bémol : la protagoniste n’évolue pas, en trois cents ans. Et beaucoup d’événements importants sont passés sous silence. Quelques événements historiques comme la Seconde Guerre Mondiale sont abordés, mais à peine, et la protagoniste n’a rien à redire dessus, ne semble pas du tout affectée, par rien. Bon, c’est un choix de l’autrice, moi, ça m’a un peu déçue. 

Malgré ce bémol, je vous conseille quand même ce livre, qui est très doux et poétique.  


 

Dernier conseil lecture de ce Webzine

 

  • La saga The Witcher, par Andrzej Sapkowski.

Là pour le coup, je l’ai lue en français, je ne parle pas encore le polonais. J’imagine que beaucoup ici connaissent la série Netflix, mais dans le doute, voilà le pitch : Gerald de Riv est un sorceleur, un mutant qui combat les monstres. Sauf que voilà, sur son chemin, sa Destinée s’en mêle. 

C’est vraiment très mauvais comme résumé mais c’est carrément impossible de résumer la richesse de l’intrigue, du monde, de la politique. J’ai d’abord découvert la saga par les jeux vidéos, puis par la série, et j’ai eu envie de lire les livres. L’écriture est spéciale, on aime ou on n’aime pas, moi je trouve que c’est inégal, mais que ça fonctionne très bien. Beaucoup de choses passent dans les dialogues, donc si comme moi vous adorez comprendre ce qui se passe par les demi-mots et les insinuations des personnages, go ahead et foncez. Parfois, ce n’est pas très subtil, mais c’est quand même très agréable à lire. Les intrigues politiques sont très intéressantes, les réécritures des contes de fées en version monstrueuse sont tout aussi chouettes, il y a plein de thèmes importants et de réflexions qui m’ont assez bluffée (eh oui, je pensais aussi que c’était juste de la bagarre, de la magie et des meufs à poil mais non !). Petit bémol cependant : il y a pas mal de scènes de sexe (que vous soyez prévenu.e.s) et le monde dans lequel évoluent les personnages est une CATASTROPHE pour les femmes. Il a fallu que je serre parfois des dents et roule fort des yeux parce que certains personnages sont des rustres qui ne pensent qu’à commenter le physique des femmes. CELA DIT ! Il y a aussi des propos très féministes (ou du moins progressistes) dans les romans. Par exemple, un groupe de magiciennes qui se rassemble pour dire que de toute façon, faut pas laisser la magie aux hommes, car ce sont des incapables et ils sont trop instables émotionnellement (mon genre de meufs). Ou encore un propos chouette sur l’avortement comme quoi les mecs n’ont pas leur mot à dire. Ou encore des personnages féminins très intéressants. Je recommande ! 

Design du site : ©tiphs-art.com pour Génération Écriture | Mentions légales
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now