Top 5 des lectures d'Halloween

 
Erica Galyon

Bonjour les petits monstres, comment allez-vous en cette belle saison d’automne ? Je suis sûre que, comme moi, vous frémissez d’impatience à l’arrivée d’Halloween. Les maisons sont décorées, les bonbons achetés et le costume repassé, tout est prêt pour la meilleure nuit de l’année. Ça nous laisse tout le temps de se faufiler sous un plaid avec un bon thé, pour commencer les lectures d’Halloween. Vous cherchez des livres qui font peur, qui sont originaux, qui mettent dans l’ambiance de la saison ? Ça tombe bien, on vous a concocté une petite sélection. C’est parti !

Le poétique

L’arbre d’Halloween, de Ray Bradbury

Pitch

C’est l’histoire du petit Tom et de ses copains, qui attendent comme chaque année la soirée d’Halloween avec impatience, déguisés, prêts à chasser tous les bonbons. Mais cette année, leur ami Joe est absent.

Convaincus qu’il finira par arriver, ils décident de l’attendre, mais pas n’importe où : devant la maison de Montsuaire, réputée pour être hantée. La rencontre de l’étrange propriétaire va bouleverser leur vision de la fête des morts et de la Mort, elle-même. Découvrez dans ce roman poétique les véritables origines d’Halloween, à travers l’espace et le temps.

Mon Avis

Ce merveilleux livre nous rappelle pourquoi Ray Bradbury était sans conteste un auteur de talent. Son style si particulier ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais essayez, allez jusqu’au bout, car le dénouement vaut vraiment le détour. Au fil des pages, on voyage d’un pays à l’autre, d’une époque à une autre, pour découvrir une nouvelle facette d’halloween, comme si on nous racontait un conte au coin du feu. Plus qu’un roman, c’est surtout une leçon. La vie, la mort, l’amitié́, la peur, le deuil. Autant de thèmes abordés avec brio et douceur. C’est certain, après cette lecture, L’arbre d’Halloween fera partie de vos incontournables de l’automne et vous le relirez chaque année avec plaisir. Je vous le garantis.

Le classique

Dracula, de Bram Stoker

Pitch

Jonathan Harker est clerc de notaire. Sur invitation du comte Dracula qui souhaite faire affaire avec lui pour acheter une maison à Londres, il se rend en Transylvanie, dans le sombre château de son hôte. Là-bas, il découvre que le comte n’est pas un homme comme les autres. Peut-être pas un homme du tout, d’ailleurs. Entre l’atmosphère inquiétante, des créatures effrayantes et un hôte sanguinaire, Harker sera prisonnier d’un cauchemar.

Mon Avis

Ce n’est pas pour rien si ce roman est un chef d’œuvre encore lu de nos jours. Dracula est, selon moi, le vampire par excellence. Le meilleur, jamais égalé. Ce qui est certain, c’est que l’histoire est sombre, pénétrante et glaçante. Bram Stoker utilise des mots qui transpercent, on en ressort transformé. Pour l’avoir également lu en version originale, le langage n’est pas aisé. Mais le livre vaut vraiment le coup d’œil, c’est un incontournable.

L’horrifique

Octobre, de Søren Sveistrup

Pitch

Au début du mois d’octobre, le corps d’une femme amputée d’une main est retrouvé dans un parc de Copenhague. À ses côtés, un petit bonhomme en marrons très caractéristique. L’inspectrice Naia Thulin n’y aurait peut-être pas prêté attention si les empreintes d’une petite fille morte l’an passé n’y figuraient pas. Pourtant, son meurtrier est en prison. Avec l’aide d’un coéquipier de fortune dépressif, Mark Hess, elle commence une course contre la montre pour démêler ces deux affaires parallèles.

Mon Avis

L’histoire paraît peut-être une banale enquête policière à première vue, mais ne vous y fiez pas. Les meurtres sont barbares et certains personnages ont vécu des événements extrêmement traumatisants. Trigger warning pour celleux qui ne supportent pas certains sujets.
Sur le roman en lui-même, sachez que je l’ai à la fois adoré et exécré. Le pitch est très intéressant, original, haletant. Les rebondissements et le suspens ne manquent pas.
Petit bémol (pour moi, c’est très perso) : la narration est au présent.
L’auteur n’a pas toujours eu ma sympathie, notamment dans son choix de faire prendre des décisions totalement stupides aux personnages. Vous voyez les héro·ïne·s de films d’horreur qui font n’importe quoi ? Bah on est un peu là-dedans. J’ai voulu étrangler tous les personnages au moins une fois. Étrangement, je n’ai pas spécialement apprécié l’inspectrice Thulin. Elle est peut-être très forte, mais elle est surtout antipathique. J’ai largement préféré Hess, auquel on s’attache par son comportement autodestructeur et son histoire.

Le doudou

L’étrange Noël de Mr Jack, de Tim Burton

Pitch

Y a-t-il vraiment besoin de présenter cette histoire ? Celle du plus fantastique des épouvantails, qui un jour a décidé de planter Halloween pour organiser Noël ? Que celles et ceux qui ne connaissent pas Jack Skellington se dénoncent. Non, je plaisante. Car, si réellement vous ne le connaissez pas, je ne peux pas vous laisser repartir avec cette lacune. Mr Jack, qui a l’air d’un squelette, mais qui est en réalité un épouvantail, est le maître d’Halloween, du frisson et de la peur. Il organise cette fête chaque année depuis sa ville d’Halloween Town et déverse ses monstres sur notre monde. Jusqu’au jour où, harassé par son train-train quotidien, il découvre Christmas Town. Dès lors, il se met en tête d’organiser Noël à la place du Père-Noël. Imaginez le résultat…

Mon Avis

Je pars avec un avantage pour aimer cette histoire : elle a été inventée par Tim Burton, mon réalisateur préféré. Réalisateur, mais aussi conteur et créateur d’univers sombres, décalés et merveilleux. Et ce conte est le plus magique qui soit, car il réunit Halloween, Noël, couleurs et monstres gothiques. Un mélange détonnant qui provoque chaire de poule, rires et émerveillement. Jack Skellington, c’est LE personnage culturel, celui qu’on aime retrouver chaque année, à la fois pour le 31 octobre et le 24 décembre. Dernier conseil pour la route : si vous le sentez bien, essayez de le lire en version originale, c’est encore plus magique.

L’original

Le songe d’une nuit d’octobre, de Roger Zelazny

Pitch

1er octobre, le jeu commence. Il ne reste qu’un mois avant que le portail des Grands Anciens ne s’ouvre et déverse le mal sur notre monde. Team Ouvreurs VS Team Fermeurs, qui va gagner ? À travers le regard de Snuff, fidèle chien de Jack (devinez Jack le quoi), suivez Dracula, Sherlock Holmes, Frankenstein et toute la clique dans une Murder Party ésotérique.

Mon Avis

C’est ma lecture de référence pendant le mois d’octobre. Ce livre mélange steampunk, magie et personnages emblématiques, que demander de plus ? Si vous êtes adeptes du mythe de Chtulhu, des héros et méchants victoriens ou encore de chasse au trésor, ce roman est fait pour vous. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est le point de vue original. On suit un chien. UN CHIEN. J’adore le concept. Tous les familiers des « joueurs » sont exceptionnellement charismatiques, drôles et malins. On lit cette histoire plus pour le voyage que pour la destination, par contre.
Petit plus : vous pouvez lire un chapitre par jour, pour coller à notre calendrier, car Snuff tient un rapport journalier.


Erica Galyon