Amandine Fairon
 
Cliquez sur le pseudo
pour consulter le blog
de l'auteur de cet article


     

  1. Nymphéas noirs de Michel Bussi

 

En ce début 2017, selon le classement GFK du Figaro, Michel Bussi est le deuxième auteur français en nombre de livres vendus ! Primé à cinq reprises, Nymphéas noirs confirme son statut de polar à suspense.

 

L’auteur nous plonge dans le petit village de Giverny, berceau de Claude Monet, où le meurtre de Jérôme Morval vient troubler un quotidien tranquille. À la source du crime : un vol, ou plutôt, une dissimulation. Les Nymphéas noirs, signées par un peintre d’exception, ne seraient pas son œuvre…

 

Pour ne rien gâcher au suspense, l’impressionnisme sert de toile de fond au récit. Touche par touche, l’auteur dresse les portraits de trois femmes qui retiennent notre attention. Ce qui est d’autant plus prenant réside dans le fait que les personnages ne sont ni tout blancs, ni tout noirs… Le panel de couleur qu’offre Bussi dans ce roman pousse à s’intéresser à la peinture, au courant impressionniste, et surtout à l’œuvre de Monet. Amateurs d’art ou non, vous risquez de tomber de votre chaise en découvrant le dénouement du récit !

 

   2. Derrière la haine de Barbara Abel

 

Passons une frontière et voyons ce qui s’écrit du côté belge. 2016 l’a vue publier un nouveau polar : Je sais pas, paru chez Belfond. Si celui-ci reçoit de nombreux éloges, permettez-moi de vous conseiller de commencer par Derrière la haine, le roman le plus haletant de Barbara Abel.

 

Deux couples voisins vivent une amitié fusionnelle, d’autant plus que Maxime et Milo, les fils uniques des deux maisons, s’entendent comme des jumeaux ! Malheureusement, lorsqu’il arrive malheur à l’un des deux enfants, le doute s’insinue au sein des familles. La culpabilité poussera les adultes vers une haine sans précédent…

 

Si vous aimez les polars traditionnels, dans lesquels on retrouve un enquêteur, sa pipe et sa loupe, vous ne trouverez pas votre bonheur en lisant Barbara Abel. Par contre, si vous souhaitez vous immiscer dans les tréfonds de l’âme humaine, vous serez servis ! L’auteure manie l’angoisse avec brio, nous guidant vers un dénouement des plus sombres. Un roman psychologique et noir à ne pas lire si on est en bons termes avec ses voisins !

    3. La Vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker

 

Une brique… Oui, j’en conviens, il s’agit d’une brique de 670 pages. Mais, chères lectrices, si le nombre de pages vous rebute, foncez voir le doux visage de son auteur sur le net !

 

La Vérité sur l’affaire Harry Quebert est le deuxième roman de Joël Dicker. Comme l’écrivain, son personnage principal, Marcus Goldman, doit publier son second roman. Sauf que celui-ci souffre du long et douloureux syndrome de la « page blanche ». (Serait-ce une mise en abyme pour Joël Dicker qui s’était donné comme défi d’écrire un long roman à l’américaine ?) Harry Quebert, auteur respecté et connu par l’Amérique entière, appelle Marcus : il est soupçonné dans une affaire non résolue… Le jeune écrivain va se plonger dans ce dossier, lié à la disparition d’une adolescente de quinze ans, pour innocenter son mentor.

 

Ce qui risque fortement de vous passionner dans cet ouvrage, outre la recherche d’indices et la relation qui lie les deux hommes, ce sont les conseils d’écriture distillés tout au long du livre. Car au bout du compte, Marcus va trouver comment combattre sa panne d’inspiration ! Par contre, je ne vous en dirai pas plus concernant la résolution étonnante de l’affaire de la jeune Nola…

 

Si vous n’êtes toujours pas convaincus, je ne peux qu’ajouter que ce roman va vous happer dans l’univers du bon polar américain. Son mystère va pousser les pages à se tourner. Entre la première et la dernière, il peut se passer trois jours !

    4. La Fille du train de Paula Hawkins

 

Quoi qu’on en dise, les Anglo-Saxons sont passés maitres dans l’art de ficeler une intrigue policière… Vous avez certainement entendu parler de La Fille du train, un best-seller qui vient d’être adapté au cinéma.

 

Rachel prend le train chaque jour pour se rendre au travail. Tous les matins et tous les soirs, elle passe devant cette belle maison… Elle épie ses occupants, elle les connait par cœur pour leur avoir inventé une vie. Quand son quotidien s’émiette sous les effets de l’alcool, elle s’accroche à ce couple qui semble heureux comme jamais. Jusqu’au jour où la femme qu’elle prénomme Jessica n’apparait plus sur le balcon… C’est alors qu’elle découvre son visage, celui de Megan Hipwell, à la une du journal : la jeune femme a disparu.

 

Un roman vif et obsédant ! Son découpage encourage à tourner les pages. Il s’agit d’un récit polyphonique où chaque chapitre offre le point de vue d’une des trois femmes de l’histoire : Rachel, Megan ou Anna. On vit la descente aux enfers de Rachel qui veut, malgré tout, trouver ce qui est arrivé à Megan. Seulement, l’un de ses trous noirs, suite à une soirée d’ivresse, l’empêche de saisir les bons indices…

 

    5. Miséricorde de Jussi Adler Olsen

 

Si vous avez des partiels à passer, ne commencez surtout pas Miséricorde ! Ce livre ne vous permettra pas de dormir tant vous aurez envie de poursuivre, poursuivre encore et toujours sa lecture.

 

Son découpage a été pensé avec ingéniosité : un chapitre sur deux, nous croupissons avec Merete Lyyngaard, celle qui représentait l’avenir politique du Danemark, dans une pièce vide et noire. Ses ravisseurs la retiennent prisonnière depuis des années… Changement de chapitre et d’ambiance, nous suivons alors Carl Morck, inspecteur à l’humour incisif que l’on pourrait comparer à celui du Dr House, et son assistant Hafez el-Assad, réfugié syrien qui peine à comprendre les expressions de son patron. Ce binôme, relégué dans les caves du poste de police, rouvre les dossiers classés.

 

Ce roman a eu l’effet d’une bombe ! Le succès de l’auteur est tel que le septième roman de la série mettant en scène ces deux enquêteurs hors du commun est sorti l’an dernier. Si vous voulez lire un bon polar, dans lequel vous passerez du rire aux frissons les plus glacés, foncez acheter Miséricorde !

    6. Betty d’Arnaldur Indridason

 

Restons avec les nordistes ! Après un Danois, passons à un Islandais. Comment vous parler de Betty sans vous dévoiler ce que l’auteur parvient à nous cacher jusqu’à la page 120 ?! Cet écrivain est un héros, il a osé une prouesse d’un génie sans nom. Toutes les personnes de mon entourage qui ont lu cet ouvrage sont tombées dans le panneau prodigieusement.

 

Pour ne rien gâcher, voici un extrait de ce roman : « Dans ma cellule je pense à elle, Betty, si belle, si libre, qui s'avançait vers moi à ce colloque pour me dire son admiration pour ma conférence. Qui aurait pu lui résister ? Ensuite, que s'est-il passé ? Je n'avais pas envie de ce travail, de cette relation. J'aurais dû voir les signaux de danger. J'aurais dû comprendre bien plus tôt ce qui se passait. J'aurais dû... J'aurais dû... J'aurais dû... »

 

Si le style ne retient pas votre attention dans les premières pages, vous vous laisserez emporter par la magie qu’opère Betty sur ses proches et qui les poussent à commettre l’irréparable pour elle. Puis, vous arriverez à cette page… Cette fameuse page 120 de la version poche ! Et vous ne pourrez que reconnaître le talent de son auteur.

En conclusion, le thriller n’est pas la seule affaire des Américains ! Ces dernières années, la littérature scandinave monte sur le devant de la scène. La France, la Belgique et la Suisse n’ont rien à envier non plus aux enquêteurs outre-Atlantique. Dès lors, je vous encourage vivement à découvrir ces auteurs européens qui vous plongeront dans des lectures à la fois sombres et passionnantes.

Vous vous en doutez, cet article aurait peu d’intérêt si je décidais de vous parler de tous ces grands noms, connus et reconnus, de la littérature policière contemporaine : Harlan Coben, Maxime Chattam, Stephen King et consorts !

C’est pourquoi, aujourd’hui, je vais plutôt vous parler de ceux qui ont récemment percé dans cet univers littéraire et qui ont conquis rapidement les lecteurs. Évidemment, le choix des auteurs ou ouvrages présentés part de critères purement subjectifs. Tout ce qui compte est que vous ayez envie de dévorer ces romans…

du SUSPENSE CONTEMPORAIN

6 romans policier à découvrir

par Amandine Fairon

Design du site : ©tiphs-art.com pour Génération Écriture | Mentions légales
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now