1f305b_beddb792f14346409e3c5d9bfab0c6ba.

 

Méthodes de recherche pour un roman historique,

 

par Matt

Ça y est, tu as eu l'idée du siècle pour un roman historique qui t'emballe plus que jamais. Problème : tu as ABSOLUMENT besoin de savoir si on se lave au XIVe siècle, ou si les gladiateurs de l'Antiquité étaient habillés. Pas de panique, bien souvent, tu trouveras tout ce dont tu as besoin dans les sources, à condition de savoir comment et où chercher.

 

Avertissement : je parle de « roman » historique par souci de simplicité, mais je ne rejette absolument pas les nouvelles, bandes-dessinées historiques, tout le monde est bienvenu.e !

Définir le cadre des recherches en fonction des thèmes de ton roman

 

    Avant de te lancer, muni.e de ton plus beau carnet et plein.e de bonnes intentions, il me semble nécessaire de préciser le cadre de tes recherches. Soyons clair.e.s dès le début : tu ne pourras pas être exact.e à 100 %, et ce n'est pas le but. Tu ne te lances pas non plus dans une étude poussée de la vie paysanne au XIXe siècle – c'est passionnant, certes, mais tu n'es pas là pour faire de l'Histoire.

    En fonction de ton intrigue, du cadre géographique et social de ton histoire, tu peux déjà noter les grands axes de recherche qui t'intéressent. Le principal, c'est de dégager des mots-clés que tu pourras ensuite indiquer dans les moteurs de recherche, sans perdre trop de temps à éplucher des sources qui ne t'intéressent pas.

 

Exemple : ton roman se déroule à la cour de Versailles, à l'époque de Louis XIV. Ce n'est peut-être pas nécessaire de chercher comment le peuple vivait dans les campagnes françaises à l'époque, puisque a priori, ce n'est pas le sujet principal.

Tu pourrais par exemple noter : Vie de cour à Versailles, règne de Louis XIV (à préciser ensuite en fonction de la période durant laquelle ton histoire se déroule et des thèmes abordés.)

 

Les différentes sources historiques

 

    Avant de te ruer sur ton moteur de recherche favori, ou d'aller écumer les bibliothèques (déconseillé en temps de pandémie), il me paraît utile de rappeler quelques faits à propos des sources historiques, qui pourront t'aiguiller dans tes recherches.

 

    En Histoire, on dénombre habituellement deux types de sources :

 

  • Les sources dites primaires : il s'agit des sources à partir desquelles tout.e historien.ne travaille. Ce sont donc des traces du passé qui nous sont parvenues, dont la nature est variée. Elles proviennent de personnes qui ont directement vécu les faits. Il faut penser aux documents écrits bien sûr (récits de voyage, littérature de l'époque, documents administratifs, judiciaires) mais aussi à l'architecture (bâtiments qui ont conservé leur apparence d'époque), l'art (tableaux, sculptures...) ou encore aux traces archéologiques (objets de l'époque, squelettes, armes, etc.), aux récits oraux... La liste est longue. Attention, certaines sources sont bien plus accessibles que d'autres : un bâtiment le sera davantage que des documents d'archives, qui bien souvent ne sont disponibles qu'aux archives et pas en ligne. D'autre part, certains documents nécessitent des compétences que tu n'auras peut-être pas – déchiffrer des manuscrits avec la graphie du XVe siècle n'est pas donné à tout le monde, encore moins lorsqu'ils sont écrits dans une langue que tu ne maîtrises pas (même le français de l'époque peut être un calvaire !). De manière générale, trouver ces sources peut être difficile, les lire/comprendre/analyser encore plus. Pour écrire un roman, il n'est pas nécessaire de s'appuyer sur ces sources, mais si tu le souhaites, c'est tout à fait possible. Certaines sources sont toutefois plus faciles à comprendre et à manipuler : objets d'arts ou bâtiments, par exemple.

  • Les sources dites secondaires : il s'agit d'études historiques sur des sources et des faits historiques, par des personnes qui n'ont pas vécu directement ces faits. Ce sont donc des ouvrages qui décryptent, analysent, interprètent les faits à partir de sources primaires (et secondaires). Ces sources sont souvent plus accessibles et plus aisées à manipuler : lire un ouvrage sur la naissance du commerce triangulaire en Atlantique, même s'il date d'il y a quelques années, résumera un ensemble d'études, de faits historiques, facilitant souvent la compréhension d'une période, d'un événement, d'une réalité historique. Je te conseille donc en priorité d'avoir recours aux sources secondaires, qui te coûteront sans doute moins de temps et d'argent (beaucoup sont accessibles en bibliothèques, en librairie ou en ligne).

 

    Attention, il y a parfois des pièges : un tableau de la Renaissance représentant une scène de l'Antiquité n'est pas une source primaire... de l'Antiquité. En revanche, il s'agit bien d'une source primaire pour la Renaissance, puisqu'il montre une représentation possible de l'Antiquité selon les critères de la Renaissance. Un traité d'Histoire écrit au XVIe siècle à propos du XVe siècle est à la fois une source secondaire (un peu datée, certes) et une source primaire pour l'étude du XVIe siècle.


 

    Tu peux aussi compléter tes recherches par des visites dans des musées, dans des châteaux, dans des monuments, etc. (Annie Jay qui a écrit une saga sur Versailles m'avait dit un jour qu'elle passait beaucoup de temps là-bas, pour essayer de s'imprégner de l'ambiance des lieux malgré les touristes.)

    Pourquoi pas se lancer dans des romans historiques, séries ou films qui évoquent la même période que toi ? Ça peut aussi te donner des idées, même si ça ne remplace en aucun cas les travaux d'historien.ne.s.

    Enfin, je déconseillerais plutôt les émissions type Secrets d'Histoire qui, personnellement, me donnent des boutons. La vulgarisation scientifique, pourquoi pas, mais les émissions télévisées et autres ouvrages qui voudraient vous dévoiler les secrets historiques les mieux gardés ont avant tout un but commercial. Ils n'hésitent pas à tordre l'Histoire pour attirer le public. Certes, tu ne vas pas écrire un manuel d'Histoire et tu la tordras sans doute aussi, à ta manière, puisque tu vas inventer une intrigue et des personnages avec un arrière-plan historique. Il n'empêche, se fonder uniquement sur des émissions qui ne font aucun effort de méthodologie scientifique (on ne parle pas des émissions d'Arte), ça serait dommage.

 

    Il faut aussi te dire que la période et le sujet que tu choisis détermineront ton accès aux sources. Bien entendu, plus la période est ancienne, plus il peut être difficile de trouver des informations sur la manière de vivre ou bien les mentalités. Il existe aussi des sujets qui ont été bien plus traités que d'autres : le règne de François Ier est plus connu que l'Histoire des femmes noires à Venise à la Renaissance, parce qu'il a été plus étudié (c'est dommage, mais ça, c'est un autre débat). Si tu veux écrire sur des minorités ou des territoires géographiques éloignés (de la France métropolitaine, j'entends), les sujets ont souvent été moins étudiés (surtout par les historien.ne.s français.e.s). D'un côté, cela peut te faciliter la tâche : moins de ressources disponibles = moins de temps passé à chercher.

 

Où chercher ?

 

    Maintenant que tu as défini le cadre de tes recherches et que tu sais précisément quel type de source tu veux utiliser, par où chercher ?

 

À l’ère d'Internet, je conseille d'utiliser tous les moyens disponibles en ligne, en priorité : ils sont moins coûteux en temps, en énergie et parfois, en argent.

 

 

    Il faut aussi garder à l'esprit qu'il existe plusieurs champs historiques : l'Histoire de l'économie, de la géographie, des mentalités, des représentations, de la société, de la politique, de la médecine, de la science, de la littérature, de la guerre, de l'art, etc. Tu as donc de grandes chances de trouver ton bonheur, car oui, il existe un ouvrage sur l'Histoire de l'odorat au XVIIIe et XIXe siècle ou l'importance des cloches au XIXe siècle dans les campagnes françaises (Alain Corbin, Le miasme et la jonquille ; Les cloches de la terre ; auteur dont je vous recommande par ailleurs tous les ouvrages, passionnants !).


 

Trier les informations, et écrire !

 

    Cette étape peut te demander un peu de temps. À toi de dégager ce qui te semble le plus utile, ce qui l'est moins. Une fois que c'est fait, je pense que tu es paré.e pour te lancer !


 

J'espère que cet article t'a été utile. Je l'ai écrit selon mon point de vue d'étudiante en Histoire, mais d'autres approches sont bien entendu possibles et il n'est absolument pas exhaustif.

 

Matt'
Design du site : ©tiphs-art.com pour Génération Écriture | Mentions légales
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now