Cette chronique était tout d'abord envisagée pour le dossier sur l'érotisme du webzine. Mais si Les Jolies Choses contient des scènes de sexe, ce n'en est pas pour autant un livre érotique. Ces scènes ne représentent pas le cœur de l'intrigue, mais sont plutôt là pour servir l'histoire, la rendre plus crédible, la compléter.

       

Ascelle
 
Cliquez sur le pseudo
pour consulter le blog
de l'auteur de cet article


     

Cet auteur a aussi rédigé

            Pauline et Claudine sont sœurs jumelles et pourtant tout les oppose. Pauline est une jeune femme désabusée, aigrie et amère, qui refuse les attentes de la société concernant son statut de femme. Elle ne s'épile pas et s'habille sans suivre la mode. Pauline vit dans une ville de province avec son copain, jusqu'à ce qu'il aille en prison pour détention, consommation et vente de stupéfiants.

            Claudine est tout l'inverse. Elle vit à Paris, elle est kitsch jusqu'au bout des ongles et suit les clichés du féminin, prête à tout pour devenir actrice. Elle collectionne les aventures sexuelles, les rendant tous fous d'elle, mais elle n'aime aucun d'eux, ne se confiant qu'à son meilleur ami, Nicolas, avec qui elle entretient une relation complètement platonique.

            Elles partagent le même visage et pourtant ce sont deux personnes diamétralement opposées.

            Pour entrer dans le show-business et réaliser son rêve d'être actrice, Claudine saisit l'occasion quand on lui propose un concert dans une petite salle parisienne. Mais Claudine ne chante pas, alors que Pauline, elle, en est capable. S'organise alors un petit stratagème où Pauline deviendra Claudine pour un soir, où elle chantera à sa place, malgré leur différence de style flagrante.

Après le concert, cependant, Pauline découvre le corps sans vie de sa sœur. Claudine s'est jetée par la fenêtre. Pauline décide de prendre sa place et tombe dans l'univers de paillettes et d'hypocrisie du show-business.

Le rôle des scènes de sexe dans Les Jolies Choses

            Comme dit plus haut, Les Jolies Choses n'est pas un roman érotique, mais puisque le thème du dossier de ce webzine est l'érotisme, j'ai pensé qu'il pouvait être intéressant de développer un point sur les scènes de ce type dans ce roman.

            S'il y a effectivement des scènes de sexe, elles n'en sont pas pour autant érotiques. De la promotion-canapé à la vidéo pornographique, on est loin des scènes de « brioche » qui font rêver les lecteurs habituels du genre. Les scènes sont crues, loin des sentiments romantiques et amoureux que l'on imagine d'ordinaire. Ce sont des scènes de cul, de la chair contre de la chair, rien de plus. Rythmées de gestes mécaniques, ces scènes reflètent un sentiment d'abandon, de vide qui se creuse en Pauline quand elle devient progressivement Claudine. On y lit également son dégoût pour son corps, ce qu'elle l’oblige à faire. C'est là tout l'intérêt de ces scènes. Elles instaurent un malaise chez le lecteur et servent à expliquer le rapport au corps de Pauline. Celui-ci se mélange à celui de Claudine. Elle épile ses jambes, s'habille des vêtements de sa sœur, se métamorphose. Ce n'est plus son corps, mais celui de sa sœur décédée. Ces scènes mettent une distance entre qui Pauline est vraiment et son corps, celui de Claudine.

 

 

Opinion

            Les Jolies Choses raconte la descente en enfer de Pauline quand elle décide instinctivement de prendre la place et la vie de sa sœur jumelle. Elles ne s'entendent pas et, pourtant, Pauline va découvrir toute la face cachée de la vie futile et vénale de sa sœur. Les Jolies Choses est, malgré la violence et la sécheresse des différentes scènes, une véritable ode à l'amour.

            Même si Claudine meurt au tout début de l'histoire, sa relation avec sa sœur est au centre de l'ouvrage. Elles ne s'aiment pas et pourtant j'ai du mal à dire qu'elles se détestent. Leur relation d'amour-haine est glauque, malsaine et pourtant touchante.

            La manière d'écrire de Virginie Despentes est… unique. Ce sont des phrases plutôt courtes, violentes et sèches. Sa plume est sans pitié avec ses personnages et son histoire. La lecture peut apporter un véritable malaise, parfois jusqu'à en devenir désagréable lors des scènes les plus dures. Mais cela reste (pour moi, du moins) une très bonne expérience. Les Jolies Choses est un livre entier, où l'histoire et la plume se complètent pour faire vivre un moment unique en son genre. Je suis incapable de mettre véritablement un mot sur ce que j'ai ressenti durant ma lecture. Dégoût ? Tendresse ? Pitié ? Gêne ? Espoir ? Un peu de tout à la fois, sûrement.

            Je recommande vivement (à un public averti, je pense sincèrement que certaines scènes peuvent choquer). Mais si vous ne vous sentez pas de le lire, il existe également une adaptation cinématographique avec Marion Cotillard (Bande-Annonce).

Les Jolies Choses

par Ascelle

Design du site : ©tiphs-art.com pour Génération Écriture | Mentions légales
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now