Cookies d'Or

Meilleure netrée/sortie de personnage(s)

ex-aequo

Impact

Aélig ne put s'empêcher de penser au grand aquarium situé plus bas, derrière le comptoir de verre trempé, sauf que...

Au beau milieu du bassin vide flottait une grande silhouette élancée, comme enroulée sur elle-même et tenant dans ses mains un datapad allumé sur lequel défilait un texte minuscule.

Comprenant alors à quoi elle avait affaire et qu'elle s'était de toute évidence trompée de bureau, Aélig fit tout de même un pas en avant, emportée par la curiosité.

Elle n'avait vu ces choses que sur l'Ultranet.

Dès qu'elle fut entrée dans la pièce, l'éclairage plafonnier s'alluma, éclairant l'intérieur d'une lueur aseptisée. La silhouette gracieuse se déplia et se tourna dans sa direction dans un mouvement fluide, abaissant le pad qu'elle tenait dans sa main.

Oubliant ce pour quoi elle était venue, se séparant de sa verve habituelle, la jeune femme resta bêtement plantée sur place, la bouche entrouverte et les mains ballantes. ELle n'osait parler de crainte que l'alien ne l'entende mais celui-ci réagit plutôt promptement. Se propulsant d'un puissant mouvement vers le haut, il s'accrocha avec fermeté au rebord du bassin et en bondit silencieusement, atterrissant sur le carrelage avec un léger bruit humide.

Elle avait toujours trouvé que les Thanyxtes étaient hors de la réalité.

Souples, élancés, aux grands yeux fendus d'une pupille verticale horriblement inhumaine, c'étaient des reptiles aquatiques à la peau lisse dont la teinte variait du parme irisé au cyan pastel en passant par le vert d'eau ; ils étaient unis, rayés, mouchetés, zébré ou tâchés grâce à une variété génétique exceptionnelle. Leur museau de squale et leurs crâne allongé leur donnait un air féroce, apparence renforcée par des mâchoires serties de dents aiguës que fermaient des lèvres exsangues. Leur intelligence et leur maîtrise de l'avancée technologique n'avaient pas d'équivalent dans le Kohltso.

Le spécimen qui se tenait devant elle était exceptionnellement grand pour ceux de son espèce, dépassant les deux mètres. Il devait être vu comme un véritable géant par les siens. Sa carnation était crème sur les articulations et les faces internes alors que l'externe tirait plutôt sur un marine soutenu tâchée d'un gris perle.

Leur apparence crocodilienne, primitive, avait toujours donné des frissons d'angoisse à l'Humanité et Aélig comprenait désormais très bien pourquoi. C'était comme si les cauchemars ataviques de son espèce avaient pris forme, fascinants et abyssaux, habités par la terreur que seuls les prédateurs de l'apex pouvaient se targuer de posséder.

Le Thanyxte était vêtu d'une combinaison noire et avait croisé ses bras, aux mains - ou pattes, peut-être ? - quadridactyles sur la poitrine.

- Excusez-moi, déclara-t-il d'une voix étonnamment impersonnelle pour une créature aussi étrange. J'étais en pause. Je suis Martin Henker, chirurgien en chef.

- Martin ? Sans déconner, vous vous appelez vraiment Martin ?

- Non, clarifia-t-il. Cherchez pas à comprendre.

Design du site : ©tiphs-art.com pour Génération Écriture | Mentions légales
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now