Comment intégrer une

légende dans son récit ?,

 

par Elodye H. Fredwell

Dans les univers fantastiques, nous retrouvons régulièrement des mythes et des légendes. Qu’elles soient ancrées dans notre monde, comme les mythologies, ou bien créées de toute pièce par leurs auteurs, les légendes font partie des littératures de l’imaginaire. Aujourd’hui, nous nous intéressons à la question suivante : comment intégrer une légende dans son récit ? Comment se les approprier ou comment les créer ? C’est ce que nous allons tenter de voir dans cet article !

Cet article fait suite à un questionnaire que j’ai partagé sur mes propres réseaux sociaux.

 

Qu’est-ce qu’une légende ?

 

Avant de commencer, il me semblait important de rappeler ce qu’étaient exactement un mythe et une légende. Car, si nous avons pris l’habitude de les employer en tant que synonymes, ils n’ont cependant pas la même signification.

Le CNRTL présente plusieurs définitions pour les mots « mythe » et « légende ». Les voici :

 

Un mythe :

  • Récit relatant des faits imaginaires non consignés par l'Histoire, transmis par la tradition et mettant en scène des êtres représentant symboliquement des forces physiques, des généralités d'ordre philosophique, métaphysique ou social.

  • Expression allégorique d'une idée abstraite ; exposition d'une théorie, d'une doctrine sous une forme imagée.

  • Évocation légendaire relatant des faits ou mentionnant des personnages ayant une réalité historique, mais transformés par la légende.

  • Représentation traditionnelle, idéalisée et parfois fausse, concernant un fait, un homme, une idée, et à laquelle des individus isolés ou des groupes conforment leur manière de penser, leur comportement.

  • Construction de l'esprit, fruit de l'imagination, n'ayant aucun lien avec la réalité, mais qui donne confiance et incite à l'action.

  • Chose rare, ou si rarement rencontrée, qu'on pourrait supposer qu'elle n'existe pas.

  • Aspiration fondamentale de l'Homme, besoin métaphysique.

  • Modèle parfait, type idéal représentant des symboles inhérents à l'Homme ou des aspirations collectives.

Une légende :

  • Récit de la vie du saint du jour, lu au réfectoire et à l'église, en particulier à l'office de matines.

  • Récit à caractère merveilleux, ayant parfois pour thème des faits et des événements plus ou moins historiques, mais dont la réalité a été déformée et amplifiée par l'imagination populaire ou littéraire.

Si le mythe est donc un mot compliqué à définir tant ses définitions sont variées, il est assez facile de différencier les deux types de « légende » qui existent (sans parler des autres homonymes (comme légender, par exemple)).

 

Dans cet article, nous allons donc aborder le mythe et la légende liés comme étant des récits relatant de faits imaginaires, merveilleux. Nous allons simplifier afin que cela soit clair, mais je vous encourage vivement à vous pencher sur le sujet, c’est passionnant (et ça mériterait sans doute un article à part entière !)

L’intégration de légendes existantes

Les mythes et les légendes les plus répandues dans les romans

Pour répondre à cette question, je vous ai demandé sur Facebook, Twitter et Instagram de me citer LA légende ou LE mythe auquel vous pensez aussitôt, sans réfléchir. Je ne vais pas tous les citer tant les réponses ont été très nombreuses, mais il est très clair, d’après le graphique ci-dessous, que la légende arthurienne ainsi que la mythologie grecque arrivent en tête, suivies par l'Iliade et l’Odyssée et les créatures fantastiques. Je vous laisse regarder les résultats :

 

 

Les nombreuses représentations existantes y sont beaucoup. Si la mythologie nordique a été citée, c’est en partie grâce aux nouvelles séries sur cette époque (comme Vikings). Les mythologies ont souvent fasciné, et c’est souvent l’une des premières d’entre elles à laquelle nous pensons. Quant à la légende du Roi Arthur, les représentations sont monnaie courante et font presque partie du décor tant elles sont répandues. La question que l’on peut être en droit de se poser est la suivante : qu’est-ce qui fait une bonne légende, intemporelle et inoubliable ? Vous avez 4 heures.

Comment les intégrer ?

Intégrer une légende à son propre récit peut se faire de plusieurs façons. D’abord, vous pouvez très bien garder la légende telle quelle, sans la modifier, et ainsi construire votre propre univers autour. Ou bien, faire l’inverse : intégrer votre légende en l’adaptant afin qu’elle corresponde à votre histoire. Dans tous les cas, vous allez vous approprier la légende pour travailler autour ou avec, et cela demande un travail méticuleux en amont.

Dans les réponses que j’ai pu recevoir lors du questionnaire, vous êtes à ex aequo entre l’intégration telle quelle de la légende et l’adaptation. Parfois même, selon l’histoire, vous faites un peu des deux. Certains confient « commencer avec la légende de base et [la] modifier au cours de l’histoire ». « Je fais surtout en sorte qu'ils s'intègrent bien dans les univers que je crée. La modification est plus ou moins importante. Si la légende colle déjà telle quelle, alors je la modifie très peu, voire pas du tout. Si je dois changer de nombreuses choses pour l'intégrer dans un cadre plus futuriste, par exemple, je m'efforce de transposer au mieux les personnages et les messages/valeurs véhiculés par la légende. » D’autres reprennent des passages bien précis de légendes écrites, notamment des descriptions, en citant l’œuvre, pour garder cette authenticité. Et enfin, dans certains récits, les légendes sont racontées par un des personnages. Cela peut, en effet, donner plus de contexte à votre histoire.

La façon d’intégrer une légende ou un mythe dans votre récit va dépendre de vous, de ce que vous voulez raconter, du message que vous souhaitez faire passer également et du contexte souhaité. Vous avez un large choix de possibilité alors, pourquoi se priver ?

Aparté : n’oubliez pas que citer des passages d’une œuvre, si celle-ci n’est pas dans le domaine public, est interdit par la loi et passible d’une amende (si elle ne respecte pas certains critères). Vous avez un droit de courte citation. Pour en savoir plus, je vous renvoie vers cet article de l’université Paris-Descartes.

Créer sa propre légende

S’inspirer des légendes existantes

Créer son propre mythe ou sa propre légende pour l’intégrer dans son récit n’est pas toujours facile, mais comme pour créer des histoires, il n’y a pas de méthode miracle. Néanmoins, il y a une chose qui vous permettra d’y arriver plus facilement : c’est de vous pencher sur celles déjà existantes. Lisez ce qu’il se fait déjà et essayez de capter les « règles de base ». « Je me suis basée sur les récits d'autres légendes pour savoir un peu comment les choses commencent et comment les gens font naître une légende. » Vous avez donc la possibilité de « reprendre les structures des contes et légendes préexistants et d’y appliquer vos détails, propres à l'univers créé. ».

L’un ou l’une d’entre vous, dans vos réponses, expliquait qu’une légende pouvait avoir « un caractère universel, quelque chose qui parle en tout temps, en tout lieu à tout le monde ! ». Et je suis plutôt d’accord avec ça. La légende peut vouloir faire passer un message qui sera intemporel et sans culture propre. Réfléchissez à ce message, à ce que vous voulez transmettre, et cela vous aidera à trouver la voie vers une bonne légende !

Laisser parler son imagination

Bien sûr, se laisser inspirer de ce qui existe est généralement la solution appropriée pour intégrer une légende dans son récit, mais vous pouvez tout aussi bien laisser parler votre imagination. C’est-à-dire que vous n’allez pas vous appuyer sur quelque chose d’existant, mais bien tout créer de toute pièce. Pour vous expliquer, voici le retour de l’un ou l’une d’entre vous sur le sujet :

« Il s'agit d'associer les contes courants que les gens peuvent véhiculer avec des phénomènes ou des personnes réelles qui auraient existé. Si on s'en tient à des personnes, par exemple, ça peut être un type plus ou moins banal à la base, qui vit une petite aventure, et au fur et à mesure, les bardes amplifient l'histoire au point d'en faire une légende. Pareil pour des créatures qu'on aurait aperçues, mais qui pourraient correspondre à des phénomènes physiques, comme les feux follets, mais en adaptant à d'autres observations (ex : la créature qui vole les chaussettes et qui s'en fait un nid pour qu'on ne puisse plus reconstituer les paires quand on les trie !) ».

Une autre façon de créer ses propres légendes est de se laisser guider par ses rêves. « Je crée une petite histoire assez facilement grâce à mes rêves », confie l’un ou l’une d’entre vous. Les rêves étant des histoires au sens déformé et déguisé, ils peuvent, en effet, lancer de jolies légendes. Vous pouvez également vous projeter dans vos personnages afin de savoir « ce en quoi les personnages croient, à la limite entre le plausible et l’impossible. ». Parmi vous, une personne s’est inspirée d’un événement historique : « Je me suis inspirée d'un événement historique existant et j'ai créé une légende autour de cet événement pour servir mon intrigue. ».

Les possibilités sont infinies… Quelle que soit votre méthode pour intégrer une légende dans votre récit, il est important de veiller « à ce que la légende ait une utilité pour l'histoire ou l'univers. Soit elle contient des informations importantes à déchiffrer ou à lire entre les lignes, soit elle véhicule des valeurs importantes, elles aussi. ».

Remerciements

 

Merci à Ielenna, Apyre, Edda T. Charon, Tiphaine Suis l'Élan, Margot Magguili, NinetteK et toutes les personnes anonymes qui ont pris le temps de répondre à mes questions ! Un merci particulier à Chandel qui a répondu à un certain nombre de mes questions, surtout concernant les définitions des termes « légendes » et « mythes ». Merci également aux 200 et quelques personnes qui ont répondu à ma question sur mes réseaux concernant les légendes et mythes qui leur venaient aussitôt en tête.

Design du site : ©tiphs-art.com pour Génération Écriture | Mentions légales
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now