Écrire à quatre mains, ce n'est pas quelque chose de simple mais c'est une expérience très enrichissante pour apprendre à travailler avec quelqu'un d'autre que soi. J'ai essayé de rassembler dans cet article quelques remarques tirées de ma propre expérience et de celles d'autres personnes, histoire de vous donner un aperçu de ce que peut être l'écriture à quatre mains (ou plus).

 
Quelques pistes pour se lancer

 

Il y a plusieurs manières de procéder. Mais je pense qu'il y a un point important, si vous voulez être un tant soit peu efficace. Et c'est, bien évidemment, de l'organisation.

Bon, généralement, on est plus motivé quand on a participé à la création de l'intrigue, donc ce moment-là peut se faire à deux. Souvent, ça peut partir de rien, un simple délire, une idée qui surgit comme ça. Et puis chacun, avec ses idées, étoffe le truc. Mais l'idée peut aussi émaner d'une seule personne, qui la partage ensuite avec l'autre, et cette dernière est d'accord pour se lancer de l'écriture avec elle. En fait, ça dépend vraiment de la manière dont vous aimez fonctionner (cela va être la phrase répétée pendant tout l'article : ça dépend.)

       

Matt'
 
Cliquez sur le pseudo
pour consulter le blog
de l'auteur de cet article


     

Cet auteur a aussi rédigé

Bon, alors, un conseil, moi qui ne fais pourtant jamais de plan quand j'écris : faites-vous un plan. Parce que sinon, vous allez vite être perdu et ça peut s'éparpiller dans tous les sens si l'autre part dans une direction que vous n'aviez pas envisagée. De manière générale, il faut être TRES organisé sinon il est fort probable que vous finissiez par vous lasser/abandonner par souci de facilité. Donc voilà, ce n'est qu'un conseil (vous pouvez aussi y aller en mode YOLO on improvise), mais rassembler toutes vos idées, déterminer le nombre de chapitres et ce qui va s'y passer, cela ne peut pas faire de mal.

 

La technique que j'ai expérimentée (qui n'en est qu'une parmi de nombreuses autres mais qui, d'après ce que j'ai pu lire, est courante) consiste à choisir deux personnages. L'un est le vôtre et c'est toujours avec lui, de son point de vue, que vous écrirez l'histoire. L'autre, c'est celui de la personne avec qui vous écrivez. Après, vous pouvez alterner au niveau des chapitres (c'est plus simple), ou alterner au sein même des chapitres (ça se corse). Mais conserver un même personnage tout au long de l'histoire permet de rester assez linéaire et c'est plus simple pour s'organiser, aussi.

 

Attention à bien définir à l'avance chacun de vos personnages. Vous ne pouvez pas vous baser sur l'idée personnelle et subjective que vous vous faites du personnage : votre co-auteur (on va l'appeler comme ça) n'a sans doute pas la même. Si bien qu'il vaut mieux tout mettre à plat à l'avance, faire des fiches personnages (eh oui) et essayer de détailler au maximum les personnalités des uns et des autres. Sinon, d'un chapitre à un autre, vous risquez de vous retrouver avec des personnages qui n'agissent pas de la même manière, ou qui ont des réactions illogiques par rapport à ce que vous aviez présenté avant.

 

Un autre point important est celui du style. En effet, si vous écrivez une histoire à deux, il faut qu'elle soit un minimum homogène (enfin ce n'est pas obligé, bien sûr). Mais imaginez une plume très fournie en vocabulaire, avec des longues descriptions, de longues phrases de manière générale. Et puis une autre, beaucoup plus dans l'action et dans l'instantané. Les deux associées, même en alternant les chapitres, risquent de casser un peu le rythme.

Après, d'autres techniques peuvent être intéressantes. La rédaction de dialogues à deux par exemple, à l'aide d'une discussion instantanée ou par messages. Cela peut permettre d'apprendre à mieux connaître vos personnages et de vous mettre d'accord sur la manière dont ils interagissent, réagissent. Vous pouvez écrire l'histoire à distance en vous transmettant les chapitres au fur et à mesure, ou vous pouvez aussi l'écrire uniquement quand vous êtes ensemble, avec l'autre derrière votre épaule pour vous souffler les phrases. 

 

En fait, c'est un travail qui demande beaucoup d'attention. Je pense que la réécriture et la relecture mutuelle sont importantes, afin de ne pas créer trop d'incohérences. Et c'est mieux si votre co-auteur a validé ce que vous avez écrit, non ?

Des expériences

 

Pour ma part, j'ai pu tenter l'expérience deux fois (voire plus) et on ne peut pas dire que cela ait été une franche réussite. S'adapter, apprendre à se mettre d'accord sur chaque détail demande beaucoup de travail. Après, je pense que c'est plus facile quand on connaît bien la personne. Mais là encore, ce n'est pas une obligation. En tout cas, c'est une très bonne manière d'apprendre à écrire/travailler (voyez-le comme vous voulez). Cela peut aussi vous apprendre à davantage vous organiser et ainsi, vous donner une autre vision de l'écriture. Et puis les mélanges d'idées de deux personnes différentes peuvent parfois donner des résultats surprenants !

 

Jin d'Arabborr « En général on se partageait les personnages, et le gros du texte était un dialogue (avec parfois quelques indications sur les réactions des personnages, un peu comme les didascalies en théâtre). On écrivait chacune une ou plusieurs répliques avec nos personnages puis on se passait la feuille, des fois en se disant, "tiens, là je verrais bien ton personnage dire ça ou faire ça" (mais c'était toujours celle qui 'avait' le personnage qui décidait de ce qu'il faisait/disait). »

 

LorianO « […] on avait chacune notre perso, on avait défini le contexte, et puis on écrivait chacune notre tour les répliques de l'un et de l'autre et on se le renvoyait, et à la fin, tadam ! » […] « C'était plus un truc ponctuel, du coup ça allait de fonctionner comme ça, même si c'était un peu long parce que des fois il y avait plusieurs jours entre chaque réponse de l'autre, mais c'était sympa parce qu'il y avait un élément de surprise, on pouvait pas trop planifier à l'avance (même si bon on savait toutes les deux où ça allait mener). »

Des exemples ?

 

Il existe des projets d'histoire à plus de quatre mains. Je pense notamment au projet de Génération Ecriture, Détours de mains, que vous pouvez retrouver par ici (http://laconspirationdesponeys.skyrock.com/). Mais des romans publiés et écrits à plusieurs existent. En jeunesse par exemple, vous pouvez retrouver les sagas Oksa Pollock, ou la Guerre des Clans. Il y a également la saga A comme association, pour laquelle les auteurs alternaient carrément les livres  en plus de posséder chacun son propre personnage. En fantastique, on peut citer De bons présages. Ce ne sont que des exemples parmi d'autres, puisque la chose est en fait assez courante.

écrire à quatre mains

par Matt

Design du site : ©tiphs-art.com pour Génération Écriture | Mentions légales
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now