Le duel

texte n°3

 

Elle ne voulait oublier

 

L’encre coulait, transformant en idées encrées

Des mots qui, sans ça, auraient été oubliés.

Les jours ainsi s’écoulaient et la main, toujours,

Toujours se battait, elle contre l’inéluctable

Tentant, certes vainement, de vaincre l’impensable.

L’esprit s’égarant dans un chemin sans retour,

Méandres sinueuses des pensées étoilées

Dont les médicaments ne pouvaient la sauver.

 

Ainsi le temps s’égrenait, dérobant à l’âme

Secrets, songes et souvenirs d’anciennes flammes

Étouffant peu à peu, feu sa joie de vivre.

Elle tentait de La vaincre, repoussant sa fin ;

Mais Elle la dévorait, matin après matin.

Trouvant un mince réconfort à écrire ses livres

Elle voulait tant se comporter comme une dame

Menant ce combat seule, sans que personne l’acclame.

 

Couchées là sur le papier, sa vie, son histoire.

Peu d’expériences en somme, si courtes et illusoires

Duel bien inégal dont l’issue est sue létale

Quelques mots et elle verra la fin, cherchant

Dans les ruines de sa mémoire. Coulant

À travers ses lambeaux. Gémissant dans un rôle

Ne trouvant plus que le néant, elle se sent choir.

Terrassée d’absence s’écroule une vie dérisoire.

 

À Lily, partie trop tôt.

Émilie Michel

 

Design du site : ©tiphs-art.com pour Génération Écriture | Mentions légales
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now